Découvrez qui se cache derrière l’imprimé jungle de la « boyish » 12 p.m !

Rencontre avec Hélène Georget.

Carven, Lacoste Live, Surface to Air,… On ne compte plus les collaborations inspirantes où Hélène Georget signe avec talent et personnalité des dessins et des illustrations qui lui ressemblent. Pour notre première collection, Hélène nous raconte ses sources d’inspiration, sa vision de la féminité et ses projets à venir.

 

Dessù un-peu-plus-vert Hélène Georget

Acheter la collaboration

Dessù Im12pm Hélène Georget

Hélène Georget x Dessù

HELENE’S ELEVATOR PITCH

Alors pour faire simple, une jeune femme de 31 ans, designer textile en free-lance depuis 6 ans, parisienne puis bruxelloise depuis 2 ans…

 

QUELLES SONT TES SOURCES D’INSPIRATION, CE QUI T’ANIME AU QUOTIDIEN ?

Je suis très sensible aux atmosphères, aux visions fantasmatiques que génèrent les supports non visuels bizarrement… Je lis énormément, j’écoute beaucoup de musique… Cela va générer des images, des couleurs qui surgissent spontanément. Certains lieux aussi, sont empreints d’une lumière, d’une ambiance particulière.

 

Dessù Photo-31-03-2015-08-43-48-1 Hélène Georget

Dans mon travail, disons que c’est un processus plus anarchique… Une découverte en amène une autre, je teste des pistes, je me trompe, je garde et j’apprends des ces erreurs… L’imprimé sur textile dépend de pas mal de contraintes techniques liées à l’impression sur tissu donc j’essaie d’être assez libre au début et d’affiner au fur et à mesure pour arriver à un dessin «imprimable».

Ca semble un peu « old school » mais j’aime l’idée que l’on travaille à moitié avec sa main et qu’il faut alors qu’elle soit la plus «intelligente» possible… A force de dessiner des plantes, par exemple, le trait devient plus fluide, les lavis plus subtils… Et c’est ça qui crée quelque chose qu’on pourrait appeler le «style», la personnalité dans le dessin.

 

Dessù DSCF2641-copie-1 Hélène Georget

TA VISION DE LA FEMINITE ? 

J’ai un peu de mal avec ce mot, je le trouve réducteur… Disons que j’aime l’idée de « féminités » au pluriel. Et paradoxalement, ou non, ça m’évoque des femmes fortes et indépendantes assez loin de l’idée un peu banale de douceur ou de séduction. Je pense, entre autres, à la peintre Georgia O’Keefe dont j’admire la vie et l’œuvre bien sûr ; je l’imagine seule, au Nouveau-Mexique, où elle a passé la moitié de sa vie à se cramer les yeux sur le désert pour essayer de saisir la beauté terrible de ces paysages. Ca me bouleverse.

 

Dessù tests_0004_Calque-5 Hélène Georget

POURQUOI AVOIR COLLABORE AVEC DESSÙ ?

Déjà, j’aime beaucoup l’idée d’avoir créé une marque avec un produit unique même s’il est décliné. Et puis, c’est toujours très enthousiasmant de voir un projet naître et d’en faire partie, il y a une marge de manœuvre plus large, un élan plus spontané. Bon, et j’adore aussi l’idée d’avoir un dessin sur une culotte, c’est une première pour moi !

 

DES PROJETS A VENIR ?

Oui ! Des nouvelles collaborations qui arrivent, une expo collective à Paris et une à Montréal. J’essaie de travailler sur des choses plus personnelles comme des affiches par exemple… (et il faut que je passe mon permis aussi !)

Dessù DSCF2597-copie Hélène Georget

site web

 

Mise à jour en cours…
Votre panier est actuellement vide.